4 septembre 2018

Kinésithérapie

Filière Kinésithérapie

 

Descriptif

La Kinésithérapie (appelée physiothérapie dans la plupart des pays) est une profession de santé en constante évolution. Le kinésithérapeute tient compte des connaissances scientifiques actuelles et alimentées par la recherche, à laquelle il peut prendre part.

Agissant sur prescription médicale, le kinésithérapeute intervient physiquement auprès de ses patients, à l’aide de techniques manuelles ou instrumentales. Sa pratique se répartit selon les objectifs suivants : le maintien des capacités, la rééducation, la réadaptation et/ou la réathlétisation. Il peut prescrire certains types de matériel (cannes, orthèses, etc.). Il collabore avec les autres professionnels de santé dans le suivi des patients.

 

Déroulement des études

Les études de Kinésithérapie se déroulent sur 5 ans et sont sanctionnées par le Diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute.

  • Une première année de sélection en PACES, STAPS ou Licence dans le domaine des « Sciences, technologies et santé » ou par dispositif de passerelle
  • 4 années en Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) divisées en 2 cycles :
    • Un premier cycle axé sur la physiologie de l’homme sain et les techniques de base
    • Un second cycle axé sur la pathologie et la rééducation

La formation est répartie entre les cours magistraux (CM), les nombreux travaux pratiques et dirigés (TP et TD) et les stages, auxquels s’ajoute le travail personnel.

 

Stages et rémunération

7 stages, en France ou à l’étranger selon les possibilités des instituts, sont inclus dans la formation :

2 stages de 3 semaines en 1ère année (K1)
2 stages de 6 semaines en 2ème année (K2)
2 stages de 6 semaines en 3ème année (K3)
1 stage de 3 mois en 4ème année (K4)

Au cours de ces stages, l’étudiant est indemnisé à hauteur de 30€ par semaine pendant le premier cycle (1ère et 2ème année) et 40€ pendant le second cycle (3ème et 4ème année).

Ce parcours permet à l’étudiant d’acquérir les compétences théoriques et pratiques et des aptitudes concernant le relationnel, l’adaptation à la personne, la solidarité et le travail en interdisciplinarité, nécessaires à l’exercice de la Masso-Kinésithérapie.

 

Débouchés  

La profession de masseur-kinésithérapeute s’exerce actuellement majoritairement en libéral, dans un cabinet par exemple.

Une autre partie exerce une activité salariée dans une structure hospitalière, une clinique, un centre de rééducation, et.

Enfin, une minorité exerce auprès d’équipes sportives, dans des stations thermales, etc.

Le masseur-kinésithérapeute intervient dans de nombreux champs cliniques : neurologie, traumatologie, pneumologie, cardiologie, pédiatrie, gériatrie, musculo-squelettique, vasculaire, sportif, etc.

A la suite de l’obtention du diplôme, il est possible de poursuivre sa formation vers un master, un doctorat ou autre diplôme universitaire, suivre des formations continues, s’orienter vers le diplôme de cadre de santé.

 

Contacts